mercredi, 14 avril, 6h30, -2°

Rien de nouveau à dire sur le temps du jour.
Suis dans mon lit, fenêtre grande ouverte, dans une lumière sereine/spectre rose.
Le matin, réalise au bic bleu, le contour hachuré d’un ancien dessin de papillon/voix en prenant soin d’effacer le morfil du carbone sur l’enveloppe.
Après un café, commence à crayonner le Hibou/antenne, qui m’a chuchoté à l’oreille la veille.
Au déjeuner, appel de la dame au pardessus beige.
D’une voix blanche, elle me dit voir tous les matins depuis sa venue au lac de Courtille, un carré immatériel posé à la hauteur de ses yeux …
Ne sachant quoi lui répondre, je l’invite à revenir participer à la performance pour discuter avec elle de ce ludion matinal.
La récurrence du phénomène, après l’avoir étonné, semble la perturber.
Sur le parking, un corbeau se pose avec un oeuf blanc dans le bec.
Plumage moiré, bec acerbe. 
18h, rendez-vous devant la poste de Guéret avec un jeune couple et leurs deux chiens, un épagneul et un Berger belge, jeunes eux aussi.
Discussion animée jusqu’au bas des marches qui mène au terre-plein de Braconne.
Ils sont venus à Guéret pour un stage de woofing dans une ferme des environs.
Nous préparons le carré/base dans une prairie proche du point le plus élevé.
Vent de nord-ouest frais, un des chiens s’assoit avec nous.
Après une séance d’environ 20 minutes, nous en recommençons une autre.
Le lieu a une bonne énergie, due peut-être à la présence du granit qui affleure.
Soudain, la fille porte son doigt au ciel.
Au-dessus de nous, un amas de nuages a une forme de croix.
Après la performance nous prenons une bière, assis dans l’herbe au soleil du soir.
La croix a disparu, on ne prend pas le ciel en otage.

Thomas Lanfranchi
Cube de nuages
, Guéret

un projet soutenu par le réseau ASTRE
arts plastiques & visuels en Nouvelle-Aquitaine