mercredi 21 avril, 7 h 21, 3°

Recette du porridge (pour une personne) :
Dans une casserole 1 verre de flocons d’avoine (certaines marques le vendent légèrement broyé, ce qui est mieux pour sa consistance finale), couvrir d’un doigt d’eau, une pincée de sel, feu vif jusqu’à ébullition, couper et couvrir 5 minutes.
Il y a de nombreuses façons de l’assaisonner, je le sers tel quel, avec une noix de beurre.
Les Estoniens le prennent avec des sprats à l’huile douce, faute de sardines à l’huile d’olive, ou avec des harengs fumés, c’est très bon.
Le chant enjoué et acide des corneilles accompagne mes dessins.
Belles pirouettes célestes au-dessus du nid, leurs ailes comme deux mains sombres du ciel.
Monologue au Monoprix du centre-ville avec un employé à propos des nouvelles caisses automatiques du magasin.
La colline où se trouve le site de Braconne est particulière…
De forme arrondie, pentue, elle est couverte d’herbe rase avec en son centre une  large chaussée de pierres, qui à mi-pente devient un escalier de granite.
Dans sa structure, on pourrait deviner quelque tumulus ou ziggourat antique. Son sommet est plat avec des bancs, une rue et des maisons, autour d’une place/dallée ouverte à 180° sur les environs.
Le soir, majestueux cumulonimbus de basse altitude, né de la perturbation atmosphérique de la nuit dernière.
Un nuage passe…
Protubérances amples d’un blanc éclatant, base sombre, vallées heureuses, déhiscences en freestyle dans les circonvolutions connexes.
À l’ubac, falaises de neige avec faux aplombs, finis par une extension verticale d’une taille considérable, qui grimpe dans l’azur comme une tour bouillonnante. Table supérieure lisse, se termine en avalanche gazeuse et tourmentée.
Sa masse importante le rend stationnaire, en arrière-plan le soleil du soir le colore de teintes chaudes.
Jambes engourdies je change de position, entre-temps il est devenu une île.

Gérard Aubague (mon beau-père grand amateur de SF et d’histoires célestes)
— Ouhouh Gérard !!! Où êtes-vous ?
– Mais quelle andouille celui-là… Dans les nuages pardi !!!
– Ah ! Vous allez bien ?
– Pas mal, c’est plein d’extras-terrestres, ils ont de ces gueules…

Thomas Lanfranchi
Cube de nuages
, Guéret

un projet soutenu par le réseau ASTRE
arts plastiques & visuels en Nouvelle-Aquitaine