cartes et plans

Exposition de travaux des étudiants de l’Ensa Limoges*
dans les rues de Guéret

du 31 mai au 6 juin

1 démarrage des visites guidées de 10 h à 16 h à La Quincaillerie
2 le WE à 16 h (ancien gymnase)
* École nationale supérieure d’art (étudiants en année 1)

Pour vous inscrire à l’une des excursions organisées les 5 et 6 juin
utilisez le bouton ci-dessous

Le point de départ des excursions sera le repère 2 :
Le Tiers-Lieu La Quicaillerie numérique
22, avenue Charles de Gaulle

Logo musée des nuages

Une exposition en plein air avec les étudiants de l’Ensa Limoges *
dans les rues, places et jardins de Guéret
du 31 mai au 6 juin

Un projet avec les étudiants de l’Ensa

Nous avons imaginé ce projet pour les étudiantes et les étudiants en première année à l’École nationale supérieure d’art de Limoges (Ensa). Il s’est d’abord intitulé « Pour un musée à ciel ouvert », puis « Projet nuage », dénomination flottante pour un travail que nous engagions avec le musée des nuages lors de cette étrange année 2020. Entre confinement et couvre-feu, des formes ont été produites, nécessairement, dans les ateliers de l’école. Prouesse ! Puis l’idée d’un livre est venue avec la quantité des dessins préparatoires, des essais, des assemblages et des recherches dont ces pages retracent l’intensité.
Le musée des nuages est un projet artistique de Sylvain Soussan. Son domaine d’intervention s’étend du musée au centre d’art en passant par la collectivité territoriale. Il nous paraissait intéressant à ce titre de l’inviter dans l’école d’art pour une rencontre avec des étudiants et des étudiantes, artistes en devenir. Le musée des nuages n’est pas sans rappeler la fiction de musée qu’est le musée d’Art moderne, son département des Aigles, créé par l’artiste belge Marcel Broodthaers en 1968. Si le motif de l’aigle comme figure du pouvoir et de l’institution est l’objet récurrent de la collection de Broodthaers, c’est le nuage, immatériel, fugace et atmosphérique, qui intéresse Sylvain Soussan. Dans le cadre du projet que Sylvain Soussan nous a présenté, les étudiantes et étudiants ont travaillé autour d’un paysage issu du contexte réel ou imaginaire de la ville de Guéret. Pour elles et eux, français ou originaires de pays étrangers, la ville de Guéret n’est pas un lieu plus particulièrement familier que ne l’est la pratique artistique à de jeunes étudiants en première année d’école d’art. C’est pourquoi ce projet devait leur permettre de situer une intention plastique dans un contexte déterminé, et sur un prétexte géographique inconnu. Peut-être exotique, pour le moins imaginaire, l’espace de Guéret comme lieu de fiction a suscité des interprétations formelles en volume, pour le sol et l’espace urbain, via la céramique et l’assemblage multimatériaux. Après une conférence de Sylvain Soussan riche en vocabulaire et en descriptions d’espaces sur le projet du musée des nuages et le site particulier de Guéret, les étudiants ont réalisé successivement deux pièces, en volume céramique et en volume multimatériaux, à partir d’une documentation photographique du site fournie préalablement par le musée des nuages. Ce sont ces pièces qui font l’objet d’une installation et d’une exposition au printemps 2021 à Guéret, sous l’égide du musée des nuages.
Cette exposition, accompagnée de la publication de ce livre, acte la fin de ce projet évolutif. Cette expérience aura permis aux étudiants de prendre la mesure d’une production à plusieurs temporalités. Du croquis d’espace à la production puis à l’installation d’une pièce, ils et elles auront pu appréhender les diverses exigences de la pratique du volume, en relation avec un contexte nécessitant une interprétation imaginaire qui allait les engager dans leur formation à l’Ensa Limoges.

Nicolas Tourre
enseignant volume céramique à l’Ensa Limoges

haut de la page

Couverture

Limoges Horizon Guéret
Imprimé pour le compte de l’Ensa Limoges
ISBN : 979-10-93755-18-2
Dépôt légal 3e trimestre 2021

Un livre dont le titre est
Limoges Horizon Guéret

Le musée des nuages tente d’estomper la distinction entre patrimoine culturel et naturel, afin que ces deux notions s’entretiennent mutuellement.
La réussite de ce projet serait un art qui échappe aux oppositions entre global et local, ville et campagne, espace public et espace privé, création et destruction.
Pour survoler ces clivages d’un pas léger, nous posons quelques œuvres sur votre chemin.
Ainsi, nous proposons aux habitants de Guéret une exposition où des artistes en formation à l’Ensa Limoges interviennent dans un paysage urbain qu’ils ne connaissent pas.
Venant d’une autre ville, et parfois de pays lointains, ces jeunes artistes se sont préparés à cette excursion, au cours de laquelle ils tentent, dans un projet d’intervention à ciel ouvert, d’ajuster leur création à un contexte imaginé, mais bien réel : le paysage de Guéret. Symétriquement, les Guérétoises et les Guérétois découvriront des œuvres, posées, pour quelques jours, sur les places, dans les rues, les parcs de la ville. Puis elles s’envoleront.
Chacun tracera sa route, enrichi d’une expérience partagée. Avec la ville comme toile de fond, ce motif familier que chacun parcourt d’un regard différent.
Pour conduire ce projet, nous avons bénéficié de nombreuses compétences, et tout particulièrement de celles des étudiantes et étudiants de l’IUT Carrières sociales de Guéret, de l’Ensa Limoges et des élèves du groupe scolaire Cerclier-Guéry.
Nous les remercions pour leur implication, leur imagination et leur constance, dans une période imprévisible où la distanciation sanitaire nous a rapprochés d’un essentiel que l’on ne saurait définir.
Pendant cet hiver mémorable, nous avons préparé les beaux jours.
Grâce aux institutions et à l’économie sociale et solidaire, dans le sillage du tiers-lieu La Quincaillerie, qui héberge notre projet, nous avons pu collaborer avec de nombreux acteurs, comme le jardin des Communs ou le Recyclabulle, qui participent à l’accueil des publics et à leur mobilité, sur un circuit où les œuvres sont disséminées afin que les itinéraires se croisent et que les rencontres stimulent les imaginaires.
Ce parcours artistique a commencé par une présentation du projet à l’équipe pédagogique de l’Ensa. 
Nicolas Tourre et Jeremy Edwards ont porté la démarche auprès des étudiantes et étudiants. Ils ont ensuite entretenu l’énergie créative des jeunes artistes, au cœur d’une période de confinement, où chacun a déployé son imagination pour traduire sa vision d’un territoire devenu temporairement inaccessible. Ce motif d’étude leur parvenait par bribes : des images, des récits, une trame narrative qui faisaient de Guéret une ville voisine, mais lointaine ; réelle, mais rêvée.
Le livre que nous présentons veut témoigner de cette expérience de l’étirement du temps et du rétrécissement de l’espace qu’a été la période 2020/21. Il réunit des fragments, des extraits du processus de création, et non un tout préhensible dans une lecture linéaire. Il tente de rendre perceptible l’énergie de la recherche créative. L’esquisse, l’expérimentation, le temps passé sur des détails. Ces moments où la vision d’ensemble n’est pas encore possible, avant de sortir du maelström de l’atelier, quand s’affirme enfin chaque proposition. Nous ne découvrirons les pièces finies qu’au soleil de juin, après l’impression de ce livre.
Au moment où la maquette part chez l’imprimeur, nous préparons l’accueil des travaux. Les étudiants et les étudiantes les mettront en espace dans les rues, sur les places et dans les parcs de Guéret, du 31 mai au 7 juin 2021. Nous ne sommes que le 1er avril.
Cette expérience de l’incertain trace peut‑être la façon dont nous avançons tous, sur un chemin nécessairement imprécis, fait d’inconnu, donc ouvert à l’imagination.
De beaux moments à l’horizon !

Sylvain Soussan
président de Climats Artistiques,
artiste conservateur au musée des nuages

Photo de Guéret par Google
p. 112, 113
p. 82, 82
p. 83, 84

A1 Ensa Limoges
2020/21


Aboubacar YATTARA
Agathe LEPROUX
Angèle VERHAEGHE
Betty PINABEL
Charles-Auguste POULET
Charline KAMAL
Chloé JOB
Chloé MESMIN
Étienne LORENTE
Geumbeen NOH
Jeanne VIEBAN
Jimmy SAMSON
Juhyeon LEE
Julie MATLOSZ
Lola LEGRAS-WILMART
Louanne LEPORATI-CARDONA
Maël LE GALL
Mance MOUSSON
Margaux PELÉ
Park Seok Won LEE
Pureun LEE
Soojin LEE
Woobin YANG
Xiaotong WANG
Yuhan XU

Un projet soutenu par le contrat de filière arts plastiques et visuels Nouvelle-Aquitaine
Logo Climats Artistiques (association)
Climats Artistiques, association à but non lucratif
Siège social :
La Quincaillerie, Tiers-Lieu d’assemblage local
22, avenue Charles de Gaulle 23000 Guéret
RNA : W232005689 SIRET : 851 307 405 00023 – APE : 9499Z 

Adresse de correspondance :
2 ter, rue des Potiers 92260 Fontenay-aux-Roses.
06 83 85 33 90 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

haut de la page