Anaka Adam-Céard

Police Cumulus Anaka Adama-Ceard (étude)
Police Etretat76, étude pour une « mise en plage »
Anaka Adam-Céard

Artiste, graphiste, typographe, enseignante, Anaka Adam-Céard, crée des polices de caractères qui nous permettent d’utiliser un clavier d’ordinateur pour composer des paysages.

Ses caractères-images s’accrochent aux lignes de texte, permettant à chacun de composer une page-paysage du bout des doigts.
Avec Etretat76, que l’on peut télécharger et installer gratuitement sur un ordinateur, la distinction entre coquille et coquillage devient un jeu au fil duquel le regard fait des allers-retours.

Entre lecture, écriture et rêverie balnéaire, nous pouvons agencer ces signes au gré de nos humeurs ou laisser la combinatoire alphabetique de mots déjà écrits décider à notre place. Remplaçons un Times New Roman par un Etretat76 et saisissons cette citation de Victor Hugo : « Rien ne change de forme comme les nuages, si ce n’est les rochers […] La désagrégation fait sur la roche les mêmes effets que sur la nuée. Ceci flotte et se décompose, ceci est stable et incohérent » (Les Travailleurs de la mer).
Quel nuage apparaîtra sous une consonne ? Quelle apostrophe emportera-t-elle un morceau de ciel gris et quelle virgule une éclaircie ?

Les caractères Etretat76 sont disponibles en téléchargement gratuit (licence CC) et peuvent être utilisés avec n’importe quel traitement de texte.

« Etretat76 est une famille de caractères qui permet de regarder les falaises d’Etretat comme un ensemble de lignes côtières. Telles les lignes d’écriture d’un texte, elles peuvent être saisies sur un clavier numérique. »

Anaka Adam-Céard

Etretat76, est conçue en fonction de l’étagement des objets qui se donnent à voir près des falaises de la côte normande. La stratification des éléments en dessous et au-dessus de la ligne d’horizon, invite à lire le paysage comme une page… dans une mise en plage, aime-t-elle rappeler.
Le sens de la lecture de gauche à droite n’est plus sanctuarisé. Le texte devient une promenade où d’autres itinéraires sont à essayer.

En créant ces familles de caractères, Anaka Adam-Céard propose de tenir compte des variations du climat pour toutes sortes de météos : ciel clair, brouillard, entrées maritimes ou vents puissants…
À chaque temps son climat de page et son gris typographique : Etretat76 Black, Etretat76 Sfumato, Etretat76 Fog, Etretat76 White, Etretat76 Maritimes.


La famille typographique Etretat76 fait partie d’un ensemble paysager qui prévoit également l’écriture de formations nuageuses différenciées : cumulus, stratus, cirrus, cirrostratus… La police Cumulus de la famille Nimbus est déjà bien esquissée et d’autres s’annoncent encore à l’horizon…

états du ciel

Beau temps, sale temps, météo, humeur…
Voir atmosphère, voir œuvres d’art, voir sciences de l’imprécis.
Voir prévision, temps réel, statistiques, modèles climatiques, climat social, scenarios
+1°, +2°, non, pas +2°…

30 images annotés, issues de l’histoire de l’art, de la météorologie et du climat.

Ciel changeant, introduction

L’inconstance du ciel représente un défi pour le peintre autant que pour le scientifique. 
La description des phénomènes climatiques s’est d’abord faite avec des mots, puis les savants ont sollicité le talent des artistes pour fixer les nuages par le dessin. 

L’arrivée de la photographie promit enfin une approche objective, mais c’est alors qu’intervint la notion de système nuageux, qui fit préférer au cadrage photographique fragmentaire la compréhension des phénomènes atmosphériques dans leur ensemble.

Un nuage n’est pas seul.
Les configurations célestes se superposent et s’enchaînent dans des mouvements que nous révèlent aujourd’hui les vues satellitaires. 
Bien qu’il soit prévu depuis des hauteurs stratosphériques, l’événement climatique se vérifie sur Terre, à hauteur humaine, et ne correspond jamais entièrement à un modèle statique. 
L’observation des nuages est une vérité fugace, qui nous rappelle notre subjectivité et nous invite à la rêverie. 

Avec la série Ciel changeant, le musée des nuages réunit des documents collectés au fil de l’histoire de l’art et des sciences, afin de montrer les variations de nos représentations du temps dans le temps.
Ces reproductions en nuances de gris évoquent notre relation aux phénomènes célestes.
Le noir, le blanc, le gris sont les couleurs du dessin, couleurs de l’esquisse et de la pensée synthétique, cet état qui précède l’interprétation des signes, parmi lesquels ceux que l’on tente de lire dans le ciel.

Voir aussi : artistes et œuvres d’air / section air contemporain

Vous souhaitez ajouter une référence, une œuvre, laissez un commentaire aussi précis que possible, avec des liens.

Merci de votre contribution.

psychométéores

Pégase terrassée par la comète
La comète terrassant Pégase (1665 Gallica)

Un psychométéore est un météore qui peut ne pas avoir existé ou dont l’existence fait l’objet d’interprétations comme des récits apocryphes, mystiques, politiques, des œuvres d’art…

Pégase

Pegasus.
Photographie de Sarah Rydgren Pegasus | Flickr.

Enfant de Poséidon et de de la Gorgone Méduse, Pégase se met au service de Zeus, qui le charge d’apporter les éclairs et le tonnerre sur l’Olympe. Après de nombreuse péripéties, le Dieu des dieux finit par le transformer en constellation et le place dans le ciel.


La Tapisserie de Bayeux (détail montrant le passage de la comète en 1066)

Le passage de la comète de Halley en avril 1066 est utilisé par Guillaume le Conquérant comme un moyen pour légitimer son accession au trône d’Angleterre. La tapisserie de Bayeux la présente comme une désapprobation divine du couronnement de Harold, car Harold avait promis le trône à Guillaume.


La comète de l’an 1007 représentée dans le Livre des Miracles, manuscrit allemand du XVIe siècle relatant des phénomènes surnaturels mêlant histoires bibliques, folklore et visions apocalyptiques.

Le Livre des Miracles d’Augsbourg 
(Joshua P. WatermanTill-Holger Borchert, 2017)
Tintin, le temple du Soleil
Tintin, Le Temple du Soleil, Hergé.

Animaux déguisés s’enfuyant devant un nuage (Japon, non-daté).
Soga Nichokuan, “Dragon”, début du XVIIe siècle.
© The Cleveland Museum of Art

Ascension
chapelle du duc de Mantoue, Andrea Mantegna 1463
citée par Hubert Damish
dans Théorie du nuage. Pour une histoire de la peinture.

Nouvelle classification des nuages : suivie d’instructions pour servir à l’observation des nuages et des courants atmosphériques, par André Poëy 1872.

Fondateur de l’observatoire physico-météorologique de La Havane, André Poëy édita un Nouvelle Classification des nuages, inspirée de Luke Howard et qu’il augmente de caractéristiques que l’on peut considérer comme des pareidolies (propention de l’esprit à reconnaitre des motifs figuratifs dans des formes) ainsi, ses nuages en forme de groseille ou ses nuages montagneux.


Aux frontières de l’étrange, les pluies de grenouilles, de poissons ou de sang dont un scientifique témoigne pour leur apporter des explications scientifiques à l’usage des jeunes générations : Odd Showers (consulter…)

Averses étranges (livre scientifique XIXe siècle))

Ovnis, objets volants non identifiés.

https://cdn.futura-sciences.com/buildsv6/images/largeoriginal/4/9/0/4902f84c04_50178466_ovni-pan-extraterrestres.jpg
© Futura-Science

Le cube de nuages de l’artiste Thomas Lanfranchi est un nuage cubique fabriqué par la pensée. Cette performance a été réalisée au cours de plusieurs périodes et dans plusieurs pays. Elle a été actualisée à Guéret du 1er avril au 30 avril 2020.

Thomas Lanfranchi est un artiste créant des formes portées par le vent et parfois par l’esprit. Voir Cube de nuages.


Nuage de mots sur le « cloud numérique »

Nuage de points en mathématique

…et si d’aventure vous cherchez toujours à comprendre pourquoi les nuages sont à eux seuls des psychométéores, puisqu’ils nous invitent à la rêverie, voici cette Ode aux nuages de l’écrivain blogueur Patrick Corneau, dont l’amorce est « Je n’aime pas le ciel bleu ».